Jeudi 21 novembre 2019

Se tenir prêt (Matthieu 25,1-13)


Lire le texte

Il y a des jours où je me sens invincible, je suis pleine de satisfaction, réjouie par les plaisirs simples de la vie. Dans tout cet enthousiasme débordant, il m’arrive parfois de l’oublier, lui, le commencement, celui qui est et qui me donne cette force et cette énergie pour gravir des montagnes. Parfois dans mon quotidien, j’oublie qu’il chemine avec moi et qu’il est la source à laquelle il fait bon de s’abreuver. Oui, quand tout va bien, j’en oublie l’essentiel! Les vierges folles de notre parabole n’ont pas anticipé, prises dans l’euphorie et la joie du moment, elles ont mal estimé le temps qu’il leur faudrait attendre avant d’apercevoir l’époux. Et voici qu’au moment venu, elles n’ont plus de réserve, il est trop tard, elles vont louper tout ce pour quoi elles se réjouissaient. Tout ne se partage pas, pas même l’huile des lampes. Les fruits de l’Esprit en sont un bon exemple: je peux montrer aux autres le chemin, mais je ne peux pas les cultiver à leur place. Toutes les fois où j’en oublie mon essentiel, où je n’ai pas osé parler alors qu’il le fallait, où je n’ai pas su pardonner et me réconcilier, où le Christ n’était pas au centre de ma vie, ce sont autant de fois où la porte du royaume s’est fermée à moi. Ayons à cœur notre essentiel afin de ne pas l’oublier et d’être prêts lorsque l’époux viendra.

Carole Perez

Prière: Seigneur, accorde-moi la bienveillance, la patience et la vigilance en tout temps et en tous lieux et permets-moi de ne pas perdre de vue mon essentiel, à savoir ma foi au Christ vivant et ressuscité.  

Référence biblique : Matthieu 25, 1 - 13

Commentaire du 22.11.2019
Commentaire du 20.11.2019